Accéder au contenu

Un ouvrage incontournable pour les porteurs de projet en vente directe

Actualité - 03/08/2010

Produire, transformer et vendre : trois métiers en un. Le quatrième étant « de faire en sorte que les trois précédant s?articulent bien ».
L'étude "Expériences en vente directe", parue en juillet, propose une solide base de réflexion et des repères essentiels à celles et ceux qui se lancent dans cette aventure.
Un ouvrage de 120 pages, en vente au prix de 29 ¤ TTC, frais de port inclus.
Plaquette de présentation et bon de commande à télécharger.



Cet ouvrage, préfacé par le Président du Conseil Général, Patrick Mareschal et introduit par Yuna Chiffoleau, de l’INRA est destiné avant tout aux porteurs de projet et aux structures qui les accompagnent. 
Son ambition est bien résumée par Frédéric Loquais, le Président de l’association : «Les porteurs de projets ne disposent que de peu d’outils pour se lancer dans cette belle aventure qu’est la vente directe. C’est pour cette raison et à la demande du Conseil Général que nous avons souhaité vous présenter ce guide de la vente directe, à travers l'analyse approfondie d'une vingtaine de fermes ou d’outils communs de transformation ou de commercialisation. Ce répertoire se présente comme un outil de réflexion et de décision, comprenant à la fois des données chiffrées mais aussi des éléments permettant de se situer par rapport à son environnement économique et géographique". 

 Pour un outil de développement de la vente directe et des circuits courts

Pour l’association, il permet de valoriser son expérience pour accompagner les porteurs de projet, et contribuer ainsi au développement d'une "vente directe paysanne". 
Pour mener à bien cette mission d'accompagnement, l'étape suivante que nous appelons de nos vœux serait de doter le département d’un outil de développement de la vente directe et des circuits-courts, piloté par  différentes structures
Il s'appuierait sur la réalisation de diagnostics territoriaux des circuits-courts existants, sous leurs diverses modalités, leurs interactions, concurrences et les complémentarités / les stratégies des producteurs, leurs difficultés / l'analyse de la demande et le potentiel.... Sorte d'observatoire des dynamiques territoriales, il déterminerait les freins et leviers d'action  pour le développement de la vente directe et des circuits-courts. 
C’est avec de tels outils que l’on pourra offrir aux territoires, aux porteurs de projets et aux structures qui les accompagnent les moyens d’installer, de stabiliser de l’emploi agricole et d’agir pour la relocalisation de le production alimentaire et la consommation responsable.