Fonds européens, vente directe et transformation : de réelles opportunités

Actualité - 16/01/2009

Les mesures 311 et 121 C4 du FEADER Pays de Loire sont des incitations intéressantes pour la vente directe. La contrainte majeure: trouver un cofinancement national. Terroirs 44 a sollicité le Conseil général de Loire Atlantique pour connaitre sa position sur le cofinancement. A suivre

Les « personne physique ou morale ou tout groupe de personnes exerçant une activité agricole (affiliés amexa) » peuvent prétendre aux mesures décrites ci dessous.

La mesure 311 favorise la  « diversification vers des activités non agricoles ». Son objectif est d’accompagner les exploitations agricoles dans la réalisation de projets de diversification : vente directe, agri tourisme, artisanat et production de service.

Sont éligibles au financement les études préalables  (étude de marché ou de faisabilité),  les investissements relatifs à la vente directe (locaux de vente, remorque réfrigérée, structure mobile), ainsi que l’acquisition de matériel d’entretien de paysages et de l’espace lié à des services rendus  des collectivités.

Aide publique maximum totale représente 40 % des investissements matériels et 80 % des investissements immatériels, pour un plafond fixé à 25 000 €.

La mesure 121 C4 favorise la transformation à la ferme. Elle concerne la création ou la rénovation d’ateliers de transformation à la ferme de produits animaux ou végétaux produits sur la ferme.

Sont éligibles au financement les investissements relatifs  la création d’atelier de transformation, de conditionnement, de stérilisation et de stockage en chambre froide des produits de la ferme, aplatisseurs de céréales et ou protéagineux

Aides publiques maximum de 40% (50% pour les JA), pour un plafond à 60 000 € N’hésitez pas à nous contacter pour vous aider (notamment dans la recherche de cofinancements nationaux) ou contactez directement la DRAF Pays de la Loire : 

Armelle Hémont 02 40 12 36 62. Vous pouvez télécharger les dossiers de candidature ci joints