Accéder au contenu

Un plan gouvernemental pour les circuits courts

Un plan gouvernemental pour les circuits courts

Le 14 avril 2010, Michel Barnier annonce un plan gouvernemental en faveur des circuits courts pour "renforcer le lien entre producteurs et consommateurs".

 

Le plan se décline en 14 propositions qui suivent 4 axes principaux (pour les détails, cliquez ci contre): 

> Améliorer les connaissances sur les circuits courts et les diffuser.

La connaissance des circuits courts, encore partielle, doit être renforcée par l'élargissement du recensement agricole et du réseau d’information comptable agricole à ces démarches. Par ailleurs, les agriculteurs ont besoin pour s’engager dans ce mode de commercialisation d’informations sur des champs très larges. Enfin, la mobilisation de la recherche sur ces démarches doit être améliorée.

> adapter la formation des agriculteurs de la production à la vente.

Les programmes scolaires des lycées agricoles seront adaptés Un agriculteur qui souhaite s'engager dans la commercialisation directe de ses produits a besoin d'une formation adaptée associant plusieurs métiers : la production, la vente, voire la transformation des produits.

> favoriser l’installation d’agriculteurs en circuits courts

L'accès au foncier, aux aides publiques et aux prêts bancaires s'avère parfois difficile pour les agriculteurs engagés ou souhaitant s'engager dans ce mode de commercialisation. La priorité est la construction de références technico-économiques adaptées pour permettre aux partenaires financiers d’évaluer la viabilité économique des projets. Une étude est lancée dès cette année. Par ailleurs, la mise en place de chartes départementales de maitrise du foncier agricole sera poursuivie en lien avec les collectivités territoriales.

> mieux organiser les circuits courts.

La priorité est de mettre en place une charte sur les circuits courts permettant de les définir et d’établir des critères communs aux différentes démarches pour en garantir l’authenticité. Le développement des circuits courts appelle de nouvelles synergies entre producteurs, consommateurs et, plus généralement les acteurs pouvant intervenir dans les circuits courts.

Ces mesures seront déclinées sur le plan régional et Un comité de suivi sera chargé de suivre la mise en oeuvre des mesures et de proposer, le cas échéant, de nouvelles pistes, notamment dans la perspective du projet de loi de modernisation de l’agriculture et de l’agroalimentaire annoncé par le Président de la République.