AGROFORESTERIE À LA FERME DE LA PANNETIÈRE

Actualité - 25/03/2019

AGROFORESTERIE À LA FERME DE LA PANNETIÈRE

CONCOURS «PRATIQUES AGRO-ÉCOLOGIQUES - AGROFORESTERIES»
La Ferme de la Pannetière (La Chapelle-sur-Erdre) a concouru dans la catégorie des projets de plus de 10 ans et a remporté le second prix.
Nous avons posé quelques questions à Pierrick Lebossé du GAEC du Douet :

  • Quel type de projet agroforestier avez-vous mis en place à la Ferme de la Pannetière ?

Notre ferme compte déjà un linéaire de + de 23km de haies (>150m/ha). Le challenge est de pouvoir faire perdurer ce patrimoine en assurant un entretien qui permette la régénération de ces écosystèmes afin de continuer dans le temps à bénéficier de ses fonctions indispensables.

C'est-à-dire que l'on maintient l'existant en se basant sur un plan de gestion bocager pour décider des interventions prioritaires selon les caractéristiques d'âge, de type d'essence ou des particularités propres à chaque haie. Ensuite, on replante où c'est nécessaire mais surtout on ne déplace pas de haie sans en replanter au moins l'équivalent.

  • Comment cela s'inscrit-il dans votre démarche agricole?

Le rôle des arbres et des haies se ressent plus particulièrement au niveau d'un élevage comme le notre et qui de plus est dans un système pâturant, dans ses fonctions pour le bien être et la santé des animaux (ombre pour le troupeau, abri du vent, des intempéries, apports en biodiversité alimentaire, etc...).

Nous sommes en production biologique depuis plus de 10 ans maintenant et l'intérêt de l'agroforesterie pour la protection des cultures, la biodiversité animale et végétale, la fertilité des sols et les ressources en eau nous apparaissent comme un élément important dans la cohérence de notre système de production.

Enfin, nous nous situons en plein c½ur d'une zone périurbaine et l'aspect paysage est une chose importante, en premier lieu pour nous-même qui travaillons toutes l'année dans cet espace mais aussi pour les nombreux riverains qui par ailleurs sont aussi clients des produits laitiers fermiers (lait cru, FB, Tomme Chapelaine) que nous écoulons en vente directe...

  • Qu'est-ce que cela implique dans votre métier de tous les jours ? (vision, nouvelle activité? Charge de travail? Contraintes? Satisfactions? etc...)

La gestions des haies et du bocages est un aspect de notre métier qui est très peu perçu et très peu mis en valeur. C'est souvent pris comme une contrainte coûteuse en temps et financièrement. Même si nous n'y consacrons pas autant de temps que nous le souhaiterions, nous y voyons par la production d'énergie renouvelable en bois de chauffage un débouché complémentaire à la polyculture-élevage.

C'est aussi une source d'emploi car nous estimons au moins à un mi-temps l'activité engendrée sur notre exploitation. La mise en lumière de ce travail au salon de l'agriculture de Paris 2019 en étant lauréat de ce prix des pratiques agroécologiques en agroforesterie nous encourage à continuer dans ce sens.

Pierrick Lebossé, 25 mars 2019